23 février 2017

La Halle au blé (Bourse du commerce)

La Halle au blé est à l'origine un bâtiment circulaire en pierre bâti entre 1763 et 1767, à l'emplacement de l'Hôtel de Soissons (ou Hôtel de la Reine, dont il ne reste que la colonne de l'Astrologue, dite de Médicis, érigée en 1574 et toujours présente aujourd'hui). Son diamètre total était de 68 m, 25 arcades soutenaient une galerie à l'étage où étaient entreposés les grains.

1812_Halle au blé_voutes

Vue du grenier vouté de l'ancienne Halle au blé, avec un de ses deux escaliers à double révolution
(Jean-Claude Nattes, 1806)

Par manque de place, la cour était également utilisée pour entreposer les grains, et il est vite devenu nécessaire de la couvrir. On construisit alors une coupole en bois, montée en 1783 par Legrand et Molinos. Cette première coupole n'a pas duré longtemps : elle brûla en 1802. En 1807, il est décidé de bâtir une nouvelle structure, cette fois-ci en fer, qui sera édifiée en 1811-1812 par François-Joseph Bélanger et François Brunet. Construite avec des fermes de fer coulé et couverte de lames de cuivre (remplacées par des vitres en 1838), elle est l'une des structures métalliques les plus anciennes de Paris.

1812_Halle au blé

La Halle au blé avec sa nouvelle coupole
(Courvoisier, © National Maritime Museum, Greenwich, London, Herschel Collection)

1853_Halle-au-Ble_Paris-Corn-Exchange-

Plan en coupe de la halle au blé
(J. Bury, 1853)

Cette structure sera ensuite intégrée au projet des grandes Halles centrales de Victor Baltard et Félix Callet (1853), comme on peut le voir sur ce plan. À noter que les pavillons de Baltard ont été construits sur une longue période de temps, et que les deux pavillons jouxtant la halle au blé (à droite sur le plan), les derniers érigés de ce gigantesque chantier au coeur de Paris, datent en fait de 1935.

1863_plan-halle-au-ble_Baltard

Plan de l'intégration de la Halle au blé aux Halles centrales de Baltard, 1863
(Victor Baltard et Félix Callet, "Halles centrales, intégration de la Halle au blé au corps de l’ouest, 1863". Document restauré par Vergue.com)

Ravagée à nouveau par un incendie en 1854, la halle au blé, faute d'activité suffisante, ferme finalement en 1873. Elle est alors partiellement démolie : les arcades extérieures sont rasées, mais les murs intérieurs et la coupole sont conservées (cette dernière étant néanmoins un peu modifiée). C'est Henri Blondel qui se charge de l'édification de ce qui deviendra l'actuelle Bourse du commerce, en 1887-1889.

1887_demolition-halle-au-ble-1887

Démolition de la Halle au blé pour l'édification de la future Bourse du commerce, 1887
(Pierre Emonds, "Démolition de la Halle au blé, vue dans l’axe de l’ancienne rue Babille, 22 août 1887". Photo restaurée par Vergue.com)

La Bourse du commerce, actuellement inusitée, va désormais abriter, pour une concession de 50 ans, la fondation Pinault. Les travaux d'aménagement ont commencé, pour une ouverture prévue fin 2018. Cela permettra notamment de pouvoir profiter de cette vaste coupole métallique pas toute jeune.

2015_Halle au blé_Escape_Flickr

La coupole de la Bourse du commerce aujourd'hui
(photo par Pascal/Escape – Flickr )

Plus d'infos :
» Le site exceptionnel Vergue.com , qui propose des photos d'époque en haute résolution, restaurées et parfois retouchées quand cela est nécessaire, et des commentaires précis et pertinents pour chaque photo, accompagnés de plans, d'indicatons sur la prise de vue, etc. La page d'où sont tirées certaines des photos de cet article : ici .
» Article Wikipedia .
» Article du Monde sur la future implantation de la fondation Pinault à la Bourse du commerce.


Commentaires

Nouveau commentaire